Recherche & développement

Les programmes de recherche et développement sont définis par les adhérents d’Intercéréales et mis en œuvre par ARVALIS-Institut du végétal. Ils constituent le cœur de l’action de l’interprofession.  Les travaux de recherche sont orientés vers la production de céréales  et répondent aussi bien aux besoins des utilisateurs qu'aux attentes des consommateurs et de la société. Le tout en développant des outils techniques pour accompagner les producteurs dans ce challenge.

Autant de défis qui s’articulent dans une politique plus globale de la filière céréalière : innover, anticiper pour répondre aux enjeux techniques et environnementaux.

Lors de la campagne 2015-2016, le programme recherche et développement conduit par ARVALIS-Institut du végétal s’est articulé autour de six axes : 

Augmenter et régulariser les rendements

L’environnement dans lequel évolue les producteurs change : épisodes de sécheresse plus fréquents, résistances aux maladies, intégration des enjeux environnementaux… Pour continuer à produire plus dans ce contexte, la génétique est un levier majeur. A travers la mise en place du dispositif PHENOFIELD®, qui identifie les gènes de résistance au stress hydrique, l’analyse des données du réseau BREEDWHEAT, pour identifier les indicateurs de tolérance au stress azoté, et la mise au point d’un logiciel pour sélectionner simplement les variétés adaptées aux caractéristiques de l’exploitation, ARVALIS-Institut du Végétal travaille sur le développement de nouvelles solutions pour les céréaliers.

Produire des matières premières adaptées aux débouchés et en maintenir la qualité

Cet axe vise à améliorer la qualité des céréales. Le Plan Protéines Blé Tendre en est la priorité. Une thèse co-pilotée par l’INRA et ARVALIS-Institut du Végétal a permis de mettre en évidence la capacité de certaines variétés de blés tendres à valoriser l’azote en post-floraison. Ces résultats pourraient expliquer les différences de teneur en protéines et permettre de mettre au point de nouvelles stratégies de fertilisation. Sur le blé dur, le projet PREDIPATES est lancé dans le cadre du programme CASDAR « Semences et sélection végétale » pour répondre à un besoin exprimé par la filière blé dur française : la mise au point d’indicateurs représentatifs de la qualité pastière recherchée par les industriels. Des actions sont également menées sur la qualité sanitaire des céréales, pour améliorer la connaissance et la gestion du risque ergot et mycotoxines. Le maintien de la qualité de la matière première récoltée en phase de stockage est également étudié par ARVALIS-Institut du Végétal, avec le développement de solutions de lutte intégrée contre les insectes.

Construire et promouvoir une protection intégrée des cultures

ARVALIS-Institut du Végétal travaille sur des solutions innovantes pour la protection des cultures. L’outil d’aide à la décision TAMEO® a été lancé en mars 2016. Il valorise les données climatiques historiques et prévisionnelles et les couple à des modèles agronomiques pour prédire le risque d’apparition des maladies et repérer les meilleures périodes d’intervention. 12 produits de biocontrôle et la valorisation des résistances génétiques aux bioagresseurs sont également à l’essai. Des leviers agronomiques pour la lutte contre les adventices et les ravageurs ont été identifiés comme la récolte des menues pailles ou le stockage des céréales à des températures modérées.

Evaluer et valoriser les potentialités du sol, gérer les ressources hydriques et minérales

Dans ce secteur, les Outils d’Aide à la Décision (OAD) développés sont de plus en plus démocratisés : FARMSTAR a dépassé la barre des 800 000 ha, N-Tester celle des 600 000 ha et l’outil FERTIWEB totalise plus de 2 millions de conseils. L’analyse de sols franchit une nouvelle étape, avec la mise au point d’une nouvelle méthode d’analyse rapide par infra-rouge. Elle sera disponible courant 2017. En matière d’irrigation, le bilan hydrique en ligne Irré-LIS a couvert 16 700 ha et bénéficie encore de nouvelles évolutions sur le maïs semence et le maïs doux.

Evaluer et améliorer la multi performance des systèmes de production

Une enquête sur les systèmes de production a été menée dans le cadre du projet inter-instituts SYPPRE. L’objectif est de concevoir des systèmes de cultures innovants, productifs et durables. Une première analyse a été publiée dans Perspectives Agricoles.

Sur le thème de l’agro-écologie et pour accompagner les organismes de conseil, ARVALIS-Institut du Végétal propose, en lien avec Terres Innovia et Agrosolutions, l’offre de services CASSIOPEE®, pour identifier ce qui doit évoluer dans les exploitations agricoles, en vue de concilier les enjeux individuels des exploitations avec les enjeux collectifs des territoires et des filières.

Valoriser les innovations technologiques et méthodologiques

Les nouvelles technologies sont désormais incontournables en agriculture. ARVALIS-Institut du Végétal analyse les dernières nouveautés et évalue leurs intérêts pour les acteurs de la filière céréalière. Il est également partie prenante de cette innovation.
Le 10 février 2016 a été lancée la plateforme API-AGRO qui centralise des données de
12 instituts techniques agricoles dont la base de sol d’ARVALIS.

Pour en savoir plus :


 Recherche & Développement :

      ARVALIS - Institut du végétal
      Tél : 01 44 31 10 00
      www.arvalisinstitutduvegetal.fr