CRC / Plan de transformation

Après la phase de conception et d’écriture, puis de présentation du plan de transformation de la filière au sein de différentes instances, l’enjeu est désormais de réussir sa mise en œuvre opérationnelle.  Si la mobilisation des acteurs nationaux est indispensable, le déploiement effectif du plan passe nécessairement par l’implication des structures, organisations et entreprises territoriales.

Le pilotage et le suivi du plan en région relève logiquement des CRC (Comités Régionaux des Céréales), appelés à devenir CRGC (Comités Régionaux grandes Cultures), et donc légitimes pour cela. C’est à ce titre qu’Intercéréales est désormais régulièrement présent au sein de ces CRC, avec une méthode de travail en plusieurs phases :

  • Présentation du plan, réalisée, pour l’essentiel des régions, à l’automne 2018,

  • Travail lors d’une deuxième réunion pour identifier les actions du plan jugées les plus prioritaires en fonction des conditions régionales spécifiques, pédo-climatiques, organisationnelles et de marché

  • Evaluation et suivi de la « trajectoire » régionale

A titre d’illustration, un premier bilan des priorités retenues peut être dressé (nombre de citations sur 9 régions) :

A ce stade, quelques conclusions peuvent être tirées :

  • Un très bon accueil de la démarche interprofessionnelle dans les différentes régions

  • Une forte demande d’appui et d’animation de l’interprofession pour aider les acteurs de terrain, en synergie avec les instances préexistantes

  • Un souhait d’intervention coordonnée et cohérente entre les interprofessions grandes cultures.

Compte-tenu des deux derniers points, Intercéréales et Terres Univia se proposent de travailler conjointement avec quatre régions « tests » pour identifier de façon très concrète la meilleure organisation à mettre en œuvre pour accompagner, sur tout le territoire, la mise en œuvre de ces plans.