logotype

Bilan 2014-2015 - Actions techniques filières

Protéines, impuretés et sécurité des denrées au programme

Intercéréales a vocation à soutenir toutes formes de réflexions, initiatives ou travaux sur les céréales pour répondre aux besoins des acteurs professionnels de l’amont ou de l’aval. Objectif : bâtir une vision prospective pour rendre plus performante la filière française des céréales.

La technique n’est pas oubliée des actions développées par Intercéréales. L’association facilite les échanges entre les différents métiers de la filière céréalière pour identifier et travailler à la définition de règles ou recommandations applicables à tous, notamment en matière de sécurité sanitaire. En 2014-2015, Intercéréales a poursuivi le suivi réglementaire - français et européen - de l’actualité liée aux contaminants des céréales. Mycotoxines, sclérotes ou alcaloïdes d’ergot, résidus d’insecticides de stockage, éléments traces métalliques… Autant de sujets qui mobilisent depuis plusieurs campagnes les membres de l’interprofession. L’enjeu est de taille : sécuriser les denrées alimentaires issues des céréales et de leurs co-produits.
 

Le Plan protéines sur les rails

Le dossier majeur de la campagne 2014-2015 fut sans conteste, l’entrée en vigueur de l’accord interprofessionnel dédié aux protéines du blé tendre. Depuis le 1er juillet 2015, il est obligatoire de proposer aux agriculteurs un barème de prix en fonction du taux de protéines de leur collecte et de leur communiquer la teneur des lots livrés. Intercéréales a, dans le volet « communication et déploiement » de ce plan, été épaulé par FranceAgriMer. Une enquête, menée en 2015, montre que le Plan protéines est déjà bien intégré par les céréaliers.

Pour en savoir plus sur le Plan Protéines Blé Tendre...
 

Mieux identifier les impuretés du blé tendre

Autre démarche de progrès visée par Intercéréales : limiter les impuretés du blé tendre via une feuille de route établie dès 2012. De nouvelles solutions techniques ont été testées en lien avec Arvalis et un projet de rédaction d’un guide interprofessionnel est en cours de réflexion.
 

Chartes et normalisation

Intercéréales travaille également aux côtés de FranceAgriMer et d’Arvalis pour limiter la multiplication des cahiers des charges en France. L’important travail déployé en 2014-2015 pour faire évoluer les Chartes de production Arvalis/Irtac vers la normalisation de cinq référentiels (blé tendre, blé dur, orge brassicole, maïs doux, maïs grain/fourrage) a abouti en 2016.  
 

Bio, échanges avec Terres Univia

Partager, c’est aussi tout l’enjeu des échanges entre Intercéréales et Terres Univia sur les grandes cultures biologiques. Les actions ont, en 2014-2015, principalement porté sur les filières et les marchés. Différents thèmes ont été abordés : réglementation, adéquation offre/demande, promotion des produits, utilisation, technique… Des bilans prévisionnels pour chaque culture sont élaborés par FranceAgriMer. A noter également le lancement d’une réflexion sur une stratégie de développement de ces cultures dans un contexte de marché français et européen.