Plan Protéines

La teneur en protéines du blé tendre est un critère qualitatif déterminant qui exige une technicité et une performance sans faille. L'effritement régulier constaté ces dernières années dans les blés tendres français menace la compétitivité de la filière. C'est pourquoi, les acteurs ont décidé de réagir en mettant en place le « Plan Protéines Blé Tendre ».

Entré en vigueur en juillet 2014, suite à l’adoption par Intercéréales du nouvel accord interprofessionnel, il est porté par Intercéréales et FranceAgriMer, il a pour objectif d’améliorer la teneur en protéines des céréales. L'objectif : atteindre un taux moyen national de protéines dans les blés tendres d'au moins 11,5%.

La teneur en protéines du blé tendre, un enjeu commercial


Les clients utilisateurs de blé réclament de la protéine pour des raisons nutritionnelles et des besoins techniques de panification. Ce critère est donc déterminant. Le plan protéines apporte des solutions efficaces pour que la qualité du blé français s’accorde avec les besoins des marchés nationaux et internationaux.

Ce n’est pas aux clients d’adapter leurs spécifications d’achats, surtout quand la concurrence internationale y répond, il s’agit d’un défi national.

Le Plan Protéines, une mobilisation de la filière céréalière
      française

 

L’adoption du Plan Protéines Blé Tendre dans l’accord interprofessionnel témoigne d’une analyse partagée par tous les intervenants de la filière. L’augmentation de la moyenne nationale du taux de protéines nécessite une implication de tous les maillons. Pour réusir le plan, 3 leviers sont actionnés :

  • Contractuel : obligation de mentionner le taux de protéines dans les contrats d’achat et de vente de blé tendre, première étape indispensable pour inciter chaque maillon à valoriser la protéine. Ce taux est librement consenti entre les parties, aucun taux n’est défini par défaut. Le taux de 11,5 % de l’accord est un objectif de progression de la moyenne nationale.

  • Agronomique : accompagnement des producteurs pour faire évoluer les pratiques culturales (assolement, variétés, pilotage de la fertilisation …) et ainsi améliorer le taux de protéines de leurs cultures. Cela passe par des actions de conseil et de formation, des démonstrations dans des parcelles d’essai et des Outils d’Aide à la Décision.

  • Recherche et développement : évolution des priorités de la recherche variétale vers une plus grande efficience de l’azote permettant d’obtenir de futures variétés de blé conciliant rendement et teneur élevée en protéines. La filière céréalière investit également dans l’innovation en poursuivant son implication dans la recherche de nouvelles voies de progrès tout en préservant l’environnement.

Etat d’avancement du Plan Protéines Blé Tendre

 

Après l’adoption le 1er juillet 2014 du Plan Protéines Blé Tendre, la seconde phase de l’accord interprofessionnel étendu, a débuté le 1er juillet 2015. Depuis cette date, les organismes collecteurs ont l’obligation de proposer aux agriculteurs un barème de prix en fonction du taux de protéines et de leur communiquer la teneur en protéines des lots livrés à leurs acheteurs.

 

Une première enquête menée auprès de 32 collecteurs en mars 2016 révèle la bonne intégration du Plan Protéines Blé Tendre par les céréaliers et une prise en compte par les organismes collecteurs de la teneur en protéines dans le barème de paiement. Elle démontre également la mobilisation des producteurs qui utilisent largement les Outils d’Aide à la Décision pour piloter finement la fertilisation azotée, un des leviers pour améliore la teneur en protéines.

 

Pour accompagner le déploiement du Plan protéines blé tendre Intercéréales et franceAgriMer ont mis à la disposition des acteurs de la filière de nombreux outils :

Si vous désirez ces fichiers en haute définition pour édition, n'hésitez pas à nous contacter : contact@intercereales.com

Les autres volets du plan protéines en termes de recherche, de développement et communication se poursuivent, notamment avec les actions mises en place par ARVALIS-Institut du végétal.

Le Plan Protéines Blé Tendre - Interview Rémi Haquin, ‎Président du conseil spécialisé Céréales chez FranceAgriMer