Recherche & développement

Les programmes de recherche et développement sont définis par les adhérents d’Intercéréales et mis en œuvre par ARVALIS-Institut du végétal. Ils constituent le cœur de l’action de l’interprofession.  Les travaux de recherche sont orientés vers la production de céréales  et répondent aussi bien aux besoins des utilisateurs qu’aux attentes des consommateurs et de la société. Le tout en développant des outils techniques pour accompagner les producteurs dans ce challenge. La transition agro-écologique nécessite un effort de recherche et développement important sur la prochaine décennie pour explorer et combiner efficacement les multiples leviers (génétique, biocontrôle, système de production, agronomie, agriculture de précision, capteurs numériques…)

Autant de défis qui s’articulent dans une politique plus globale de la filière céréalière : innover, anticiper pour répondre aux enjeux techniques, agronomiques, sanitaires et environnementaux, tout en étant économiquement viables.

Pour la campagne 2019-2022, le programme recherche et développement conduit par ARVALIS-Institut du végétal s’articule autour de dix axes : 

Adapter les techniques de production pour obtenir un produit de qualité technologique, nutritionnelle et sanitaire, satisfaisant les attentes des marchés et des consommateurs

Cet axe vise à améliorer la qualité des céréales comme mettre en évidence la capacité de certaines variétés de blés tendres à valoriser l’azote en post-floraison. Des actions sont menées sur la qualité sanitaire des céréales, pour améliorer la connaissance et la gestion du risque ergot et mycotoxines.

Augmenter et régulariser les rendements en utilisant les principes de l’agroécologie

Sur le thème de l’agroécologie et pour accompagner les organismes de conseil, ARVALIS-Institut du Végétal propose, en lien avec Terres Innovia et Agrosolutions, l’offre de services CASSIOPEE®, pour identifier ce qui doit évoluer dans les exploitations agricoles, en vue de concilier les enjeux individuels des exploitations avec les enjeux collectifs des territoires et des filières.

Développer les utilisations durables de la biomasse végétale

La biomasse comprend l’ensemble de la matière organique, d’origine végétale ou animale. Transformée pour produire de l’électricité, de la chaleur ou du carburant, la biomasse permet de préserver la durabilité des ressources et contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Faire évoluer les techniques de production en agriculture biologique pour améliorer la qualité des produits et régulariser les rendements

L’environnement dans lequel évolue les producteurs change : épisodes de sécheresse plus fréquents, résistances aux maladies, intégration des enjeux environnementaux… Pour continuer à produire plus dans ce contexte, la génétique est un levier majeur. A travers le dispositif PHENOFIELD®, qui identifie les gènes de résistance au stress hydrique, l’analyse des données du réseau BREEDWHEAT, pour identifier les indicateurs de tolérance au stress azoté, et la mise au point d’un logiciel pour sélectionner simplement les variétés adaptées aux caractéristiques de l’exploitation, ARVALIS-Institut du Végétal travaille sur le développement de nouvelles solutions pour les céréaliers.

Développer et déployer des solutions de protection des cultures efficaces et durables

Des recherches d’alternatives aux produits sanitaires, les plus larges possibles, sont menées : solutions de biocontrôle, protection multilevier agronomique, désherbage mécanique…

Développer et déployer les solutions de conservation et de travail des grains sans insecticide de synthèse

Le maintien de la qualité de la matière première récoltée en phase de stockage est également étudié par ARVALIS-Institut du Végétal, avec le développement de solutions de lutte intégrée contre les insectes.

Optimiser l’utilisation des intrants, des ressources en eau et des systèmes de culture, dans un contexte contraint par le changement climatique

L’eau est au cœur de l’activité agricole et a de nombreuses conséquences sur le milieu agricole : érosion des sols, inondations, propagation des maladies… mais permet également l’irrigation des parcelles agricole et la sécurisation des rendements. ARVALIS-Institut du végétal expérimente des produits innovants pour mieux répondre à ces besoins comme améliorer l’efficacité des engrais ou celle de l’irrigation.

Identifier et renforcer les leviers de competitivité au niveau des exploitations agricoles en limitant les aléas économiques

Afin d’améliorer la performance des systèmes de production il est primordial d’évaluer les exploitations agricoles et de mettre au point des référentiels de diagnostic économique, développer des outils de gestion des risques et étudier des modèles de production prospectifs.

Développer le dialogue avec les parties prenantes

Face à une pression sociétale en constante évolution, la filièce céréalière, avec l’aide d’ARVALIS-Institut du végétal, souhaite développer le dialogue avec la société civile et l’informer des changements des pratiques agricoles au bénéfice de tous dans une logique de co-construction.

Mobiliser l’innovation numérique pour répondre aux nouveaux défis de l’agriculture

Les nouvelles technologies sont désormais incontournables en agriculture. ARVALIS-Institut du Végétal analyse les dernières nouveautés et évalue leurs intérêts pour les acteurs de la filière céréalière.

Pour en savoir plus :


 Recherche & Développement :

      ARVALIS – Institut du végétal
      Tél : 01 44 31 10 00
      www.arvalisinstitutduvegetal.fr